Les médecines douces et les vertus des compléments alimentaires

De nombreuses personnes aujourd’hui vantent les mérites des médecines douces et les vertus des compléments alimentaires. Avant d’exposer l’intérêt qu’ils présentent au quotidien pour les hommes, les femmes et les enfants, une présentation brève des deux concepts s’impose.

Généralités sur les médecines douces et les compléments alimentaires

Ils sont très appréciés et recommandés par les professionnels de la santé et du bien-être du fait de leurs bienfaits. En effet, les médecines douces et les compléments alimentaires sont efficaces et sans danger.

Les médecines douces

Elles sont encore appelées médecines naturelles, alternatives ou simplement médecines non conventionnelles. C’est l’ensemble des thérapies permettant de secourir, guérir, soigner et procurer du bien-être à tout être humain, et ce, de manière naturelle.

En voici quelques-unes :

  • La naturothérapie : cette forme de médecine vise à équilibrer et maintenir naturellement le bon fonctionnement de l’organisme. Cela se fera grâce aux ressources issues directement de la nature, qui ne sont ni synthétiques, ni chimiques ou toxiques. Elle mise principalement sur une alimentation naturelle et des thérapies biologiques comme l’aromathérapie, la naturopathie et la phytothérapie. Elle est utilisée depuis 1875.
  • Le yoga : c’est l’une des médecines douces les plus utilisées du XXIe siècle. Il s’agit d’une pratique qui travaille les muscles du corps, à travers une variété d’exercices physiques souples. Elle prend aussi en compte des exercices de respiration, vous permettant de méditer et de vous relaxer. Cette méthode favorise le bien-être physique et mental. De plus, ceux qui le pratiquent en extérieur profiteront abondamment de la vitamine du soleil . Elle est très bénéfique pour l’organisme.
  • L’acupuncture : originaire de Chine, l’acupuncture permet de stimuler des points précis à l’aide d’aiguilles insérées dans le corps. Du stress à l’insomnie, en passant par le rhume et les troubles hormonaux, plusieurs pathologies sont traitables par ce moyen.

Il existe une kyrielle de médecines douces. Celles qui ont été présentées ici n’en sont qu’une infime partie. Qu’entend-on par compléments alimentaires ?

Les compléments alimentaires

Un complément alimentaire est une substance qui complète l’alimentation et qui aide le système immunitaire du corps humain.

Composé de nutriments naturels, de vitamines et de sels minéraux, il permet d’être au meilleur de sa forme. Les compléments alimentaires interviennent dans tous les domaines liés au corps humain. Ils comblent ou préviennent une carence et aident à entretenir la santé et le bien-être.

On en distingue de plusieurs types sur le marché :

  • Vitamines : Ce sont des substances organiques qui n’apportent pas d’énergie, mais qui sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Elles sont de sources naturelles et sont déjà présentes dans le corps en petite quantité. Pour remédier à cette insuffisance, un apport extérieur supplémentaire est nécessaire. Cela se fera soit grâce à l’alimentation, soit grâce à différentes vitamines non synthétisées (vitamine A, C et D).
  • Sels minéraux : ils peuvent être trouvés dans l’eau, les fruits et les légumes. Comme les vitamines, ils sont déjà présents dans l’organisme en petite quantité. Ils nécessitent aussi un apport supplémentaire par les moyens cités ci-dessus et participent au bon fonctionnement des os, dents et muscles. Ce sont par exemple le chlore, le sodium, le magnésium, le calcium, etc.

On retrouve également les antioxydants ou encore les protéines. Les compléments alimentaires sont souvent consommés par voie orale, sous forme de pilules, gélules ou de poudre. Quel lien existe-t-il entre ces deux éléments ?

Rapports entre les médecines douces et les compléments alimentaires

Les médecines douces sont exclusivement naturelles et n’utilisent généralement aucun procédé chimique dans les thérapies proposées. Elles misent plutôt tout sur des traitements naturels. C’est là qu’intervient la prise de compléments alimentaires.

En effet, ces derniers ont pour but de pallier les carences liées aux vitamines, sels minéraux et autres nutriments nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme humain, en apportant des suppléments totalement naturels.

Quelques cas d’utilisation de compléments alimentaires en médecine douce

En kinésithérapie du sport par exemple, il est possible de recommander des compléments alimentaires à des personnes sportives. En effet, une activité sportive intense peut provoquer une rapide déminéralisation de l’organisme et la mise à l’épreuve des muscles et corps cartilagineux.

Pour pallier ces problèmes, il est recommandé aux sportifs de prendre des compléments alimentaires de type BCAA et Créatine. Cela peut améliorer leur résistance et faciliter la récupération après le sport.

En Naturopathie, par exemple, des compléments alimentaires à base de plantes peuvent être utilisés pour faciliter la digestion et améliorer le transit. C’est également le cas de certains traitements chinois à base de plantes comme le Ginseng, pour résoudre des problèmes d’obésité, de faible désir sexuel et de manque de vitalité.

Conclusion

En conclusion, les médecines douces représentent une alternative crédible au traitement et à la prévention de certaines maladies. Elles utilisent des procédés et produits entièrement naturels. Parmi ceux-ci, on retrouve les compléments alimentaires.

Les vertus des compléments alimentaires s’inscrivent totalement dans la logique du savant Hippocrate qui a dit : « Que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit ta nourriture ! ».